Royale Jeunesse Sportive Tamines

Nos Partenaires

partenaires

Lettre aux parents

Histoire de notre Club.

TAMINES - La Jeunesse Taminoise voit le jour durant la difficile période de la Seconde guerre mondiale. Le club reste plusieurs décennies dans l’anonymat des séries provinciales et dans l’ombre de ses voisins plus réputés, la grande rivale de l’Entente Tamines évidemment, mais aussi l’UBS Auvelais, ou encore de la proximité de cercles carolos.

Alors que dans le courant du 20e siècle, les habitants de Tamines sont longtemps surnommés les « Poêliers » (en raison des fabriques de poêles), ceux de la Jeunesse sont les « Alloux » (aussi orthographié « Allous »). En ancien dialecte, un « Alleu » signifie une « terre enclavée ». La zone où est installée Jeunesse Taminoise était une Seigneurie appartenant au Comté de Namur mais était encerclée par des possessions de la Principauté de Liège. La rivalité opposant les cercles taminois Entente (située plus bas vers la Sambre) et Jeunesse (sur les hauteurs) y trouve sa source. Une explication originale quand on sait que nombre de rivalités entre cercles sportifs eurent le plus souvent des origines politico-confessionnelles (catholiques contre libéraux et/ou socialistes).

C’est après l’arrivée à la tête du club de Jesus Roman, que le matricule 3939 connaît son principal essor et accède pour la première fois aux séries nationales en 2000. Depuis lors, le club taminois fait l’aller-retour entre la Promotion et la 1re Provinciale, sans jamais vraiment pouvoir s’installer durablement au niveau national. Après avoir fêté le titre en province de Namur, la Jeunesse Taminoise a retrouvé la promotion un an après l’avoir quittée. Un niveau qui convient bien aux ambitions du club. Avec la ferme intention de se stabiliser à cet échelon. On note peu de changements dans l’effectif pour atteindre cet objectif. Le club occupe actuellement une belle 9e place, synonyme de maintien!

Copyright © 2012 RJST. All Rights Reserved.